Venez découvrir ce blog au fil des jours. Il évoque ma passion effrénée pour les Pyrénées, la montagne, mais également les comptes rendus de mes sorties club, mes entraînements, brevets, randonnées, défis sportifs, sans oublier mes bilans et statistiques. "Les seules limites sont celles que l'on s'impose"

17 Jun

Retour aux fondamentaux...

Publié par hountarrouya.over-blog.com  - Catégories :  #Entraînements et bilans

Après avoir été malade une dizaine de jours et avoir vu s'envoler 4kgs, il est temps pour moi de se remettre en ordre de marche. 15 jours sans vélo, c'est long, surtout lorsque l'on est habitué à sortir régulièrement.

 

J'avais fait deux sorties le week-end dernier à un rythme vraiment modéré. 66kms le samedi et 49 le lendemain. Celle de jeudi était déjà plus conséquente avec 71 bornes un peu plus poussées. Il était temps de reprendre le chemin des bosses en vue des objectifs affichés.

 

Vendredi, je décide de stationner à Tavaux afin d'éviter une quarantaine de kilomètres plat comme une galette. 5kms après le début de ma sortie, j'éclate mon pneu arrière sur une pierre. Mes deux potes qui habitent dans le coin sont au travail. Reste plus qu'a téléphoner à mon père pour qu'il m'apporte une roue arrière. Je perd une bonne heure mais ce sont les aléas du vélo !!!

 

Je reprends la route en direction du massif de la Serre ou j'ai l'habitude d'enchaîner les montées. L'incertitude est de mise concernant mon état de forme. Faire 60kms sur le plat et empiler du dénivelé, ce n'est pas comparable. J'attends ma première montée pour me faire une idée précise et je ne suis pas déçu. Je reste malgré tout prudent prenant chaque montée supplémentaire comme un bonus.

 

Au total, ce sera 7 montées pour un dénivelé final de 1526 mètres. Le plus difficile étant de regagner la voiture avec un bon vent de face. Le compteur affiche 101kms au cul de l'auto.

 

La journée de samedi sera consacrée au repos. Il serait malvenu de rouler à outrance, quelques jours après ces ennuis de santé.

 

Aujourd'hui, je décide de manger de bonne heure et de rejoindre à nouveau Tavaux. La sortie sera du même acabit que celle de vendredi. Reste à savoir si j'aurai les jambes pour faire autant de montées.

 

Une fois sur place, je m'aperçois dès la première montée que je suis en forme. C'est tout de même de bonne augure pour le reste de la sortie. J'enchaîne encore une fois 7 montées. Je dois avouer que cela me détend et me fait oublier mon forfait sur le brevet des Aravis. Je ne me voyais pas rester à la maison toute la journée et ressasser ce coup dur. Ce brevet était une de mes priorités et j'ai vraiment eu du mal à me résoudre à l'abandon. J'espère me rattraper sur la sortie club de dimanche prochain car dans mon malheur, la météo désastreuse de ce début juin a donné lieu à quelques annulations.

 

De ce fait, la sortie prévue au Cormet de Roselend a été repoussée au 24. Celle la aussi, j'y tenais. Je trouve ce col d'une beauté époustouflante et je rêvais d'y poser mes roues depuis un bon moment. Nous passerons avant par les cols de Pré et Meraillet et nous terminerons par la Forclaz. 185kms et pratiquement 4000 mètres de dénivelé. Reste plus qu'a espérer une météo clémente !!!

 

Je fini cette deuxième sortie dans les bosses avec 101kms et 1476 mètres de dénivelé. Les compteurs sont de plus en plus élaborés mais les données reste toujours aléatoires.

 

Je suis vraiment satisfait. 202kms et 3000 mètres de dénivelé en deux sorties, la forme est déjà là. De samedi dernier à ce soir, cela me fait un total de 388kms. Pas trop mal pour une reprise !!!

 

Il est temps de rentrer à la maison pour un repos bien mérité. Je salue au passage Eddie qui se balade dans le bois d'Abergement-la-Ronce. J'ai hâte de retrouver tous mes copains du club !!!

Commenter cet article

À propos

Venez découvrir ce blog au fil des jours. Il évoque ma passion effrénée pour les Pyrénées, la montagne, mais également les comptes rendus de mes sorties club, mes entraînements, brevets, randonnées, défis sportifs, sans oublier mes bilans et statistiques. "Les seules limites sont celles que l'on s'impose"